Česky
In English


Dictionnaire du netwar (langue de Lénakel)



Ceci est le premier dictionnaire étendu de langue netwar (ouest de Tanna, République du Vanuatu) publié en ligne. C'est le fruit de plusieurs années de mon travail parmi les habitants de l'île de Tanna. Il contient des traductions d'expressions locales, des enregistrements de prononciation et la documentation photographique. Son but est d'aider à la préservation de la langue et à sa transmission à la jeune génération.

Si vous voulez utiliser les données d'une façon quelconque, ou vous avez trouvé une faute, s'il vous plait, contactez-moi d'abord.

Aller vers: Index du dictionnaire Information sur le dictionnaire


Voulez-vous imprimer ce dictionnaire? Téléchargez sa version complète en PDF.


Si vous voulez apprécier mon effort et soutenir mon travail, faites-moi un don à travers PayPal. Le montant est à vous.


liane

  •  (terme générique) n tul 
    il réfère précisement à la "corde" de la liane.
  •  (terme générique) n nul 
    il réfère précisement à la tige de la liane.
  •  n nul iowiaren  (Mikania micrantha), avec le jus des feuilles écrasées on traite les petites bléssures et les maux de ventre. Les poils de la liane peuvent irriter la peau sous les bras et dans les parties intimes.
  •  n napwil kaik espèce avec le même usage que les autres espèces de 'napwil'.
  •  n nul ifa  espèce envahissante, qui a pris le nom de l'espèce indigène de 'nul ifa'.
  •  n nul ifa  espèce indigène.
  •  n tul aulihiauespèce utilisée traditionnellement comme cordes pour attacher les parties de la pirogue et pour la construction des maisons.
  •  n néiwaiu 
    espèce.
  •  n soulél 
    espèce.
  •  n nul éiwéiu 
    espèce.
  •  n nausyl espèce.
  •  n tul paha 
    espèce.
  •  n nul pekam 
    espèce.
  •  n nolu espèce.
  •  n iarunién espèce.
  •  n napwil espèce. Avec la corde trouvée à l'intérieur de sa tige sont attachés les feuilles de cocotier pendant la fabrication des toits traditionnels.
  •  n nawunespèce. Des tiges réchaufées sur le feux pour être ramollies sont utilisées pour la construction des maisons. La plante est vénimeuse pour les poissions et pendant la pêche on frappe l'eau dans les flaques de marée avec les bouts des tiges écrasés.
  •  n talipasa 
    espèce. Feuilles servent pour couvrir les blessures après la circoncision. La forme de ses feuilles est proche à celle des feuilles de la sorte des ignames du même nom. On les place sur le 'kawar' de ces ignames pour obtenir une bonne récolte.
  •  n nowakeres espèce. Fruit comestible.
  •  n nul mera  (Vigna marina), espèce. Jus des feuilles écrasées de boit avec de l'eau contre les maux de ventre et l'estomac gonflé avec le gaz.
  •  (de l'anglais: agriculture) n nul akrikaltsa espèce. La plante entière est utilisée pour nourrir les animaux.
  •  n nul akmének espèce. Le jus des feuilles écrasées est but pour nettoyer l'estomac.
  •  n nul lau espèce. Le jus des feuilles est but contre les maux de tête.
  •  n nul iawiwer espèce. Le jus des feuilles est but contre les maux musculaires. La peau est massée avec les feuilles écrasées dans les endroits des maux des muscles et des crampes.
  •  n nul kasek espèce. Les tiges des feuilles sont mâchées et le jus craché sur le museau des chiens pour qu'ils chassent bien les cochons. Le jus des feuilles écrasées leur est aussi ajouté dans le manger pour obtenir le même effet.
  •  n nul nekenpuluk espèce. On en nourrit les cochons et le bétail.
  •  n tul kawhik espèce. Ses feuilles servent pour nourrir les cochons et le bétail. Elles sont aussi placées comme la première couche dans les fours traditionnels avant de metre les feuilles de bananier.
  •  n tul kapwapwua espèce. Ses feuilles sont mises sur la bléssure de la circoncision.
  •  n napwil merek espèce. Ses tiges réchaufées au feu servent comme cordes en construction des maisons et aussi pour attacher la canne à surce au champ pour la protéger contre le vent.
  •  n nul meta espèce. Ses tiges sont réchauffées sous le feu pour les ramollir et sont utilisées comme cordes, qui deviennent dures une fois refroidies.
  •  n noras 
    espèce. Ses tiges sont utilisées comme cordes pour la construction des maisons et aussi pour nettoyer les tuyaux des pipes.
  •  n tul pukulpukul espèce. Son fruit vert est consommé et ensemble avec le just des feuilles écrasés sert comme médicament quand il y a une des testicules, qui ne descend pas chez les jeuns garçons.
  •  n nul arwow famille de plusieurs espèces. Sa tige est utilisée pour joindre la tête de flèche avec la tige de roseau pendant la fabrication du 'nowanparam' et comme ficelle pour attacher les choses ensemble. Aussi pour lier les cheveux dans la coifure traditionnelle des hommes.
  •  n tul aimwién le liquide de son liber sert comme un conditionneur efficace pendant le lavage des cheveux. La tige est frappée pour détacher le liber, qui est encore frappé pour l'assouplir et ensuite on s'en sert pour frotter les cheveux pendant qu'on se baigne pour empêcher qu'ils s'entrelacent.
  •  n neparepa  (Entada phaseoloides), parties flexibles sont utilisées comme cordes pour attacher les ignames sur des poteaux pour les transporter pendant l'échange des vivres par exemple pendant le 'kaur'. Fruit sec s'utilise pour faire des bracelets cliquetants pour la danse. L'eau contenu dans la liane est potable et il s'utilise également pour traiter les maux du dos et la maladie 'naumus'. On frappe sa peau avec un bâton jusqu'à ce qu'elle commence à se détacher et on se sert des bandes de cette peau comme des cordes très fortes en construction des maisons.
  •  n neparem sa racine est cuite et mâchée pendant le temps de la famine, par exemple après le passage d'un cyclone. Son goût est proche à une igname cuite au feu.
  •  n neparem nuw semblable à 'neparem', mais sa racine est plus tendre et facile à manger.
  •  n tul nawuknawuk  (Pycnarrhena ozantha), utilisée comme corde pour les constructions.

Locuteur: Clément Kapalu (Lowanatom) , Noël Yeru (Lowanatom) , Sylvano Kapalu (Ipai)

Dictionnaire thématique

Phrases


Vanuatu